BIENVENUE SUR MON BLOG
Un blog sur : sculpture ornementale sur bois , l'ornementation et la décoration.
Dessin et fabrication artisanale de tous les sculptures ornementales et ornements ornementaux sur bois . Reproductions et propres créations du mobilier Liegeois


jeudi 28 novembre 2013

L’Institut Don Bosco | Le Mobilier au Pays de Liège | Meubles Liégeois | Livre sur le style Liégeois | Le Mobilier au XVIIIe Siécle


L’Institut Don Bosco, Liège
Il y a quelques mois, j’ai été invité à l’Institut Don Bosco de Liège, où j’ai suivi ma formation de sculpteur ornemaniste (entre 1986 et 1989). En effet, l’an dernier, l’école a fermé la section Sculpture sur bois et l’on m’a demandé si j’étais intéressé de reprendre une partie du matériel éducatif. De cette manière, j’ai pu conserver quelques traces de cette formation prestigieuse.
Parmi celles-ci se trouvait notamment un petit ensemble de recueils d’illustrations uniques rassemblées en 1991 par la section Imprimerie de cette école. Ces recueils inutilisés, cachés dans une armoire depuis 1991, constituent le thème qui sera abordé aujourd’hui.

 
Le mobilier en Pays de Liège

Recueil, Le mobilier en Pays de Liège

Cet ouvrage ou recueil traite de l’art du mobilier en Pays de Liège. Un recueil est une compilation thématique d’illustrations – dans ce cas-ci, d’illustrations de meubles liégeois – imprimées sur de grandes pages simples (40 x 29 cm) en papier de très haute qualité.
Le recueil a été réalisé par F. Drugmant, le professeur de sculpture sur bois de l’époque à l’Institut Don Bosco. Celui-ci était non seulement sculpteur sur bois, mais avant tout un véritable connaisseur du mobilier liégeois, comme le démontre ce superbe ouvrage également utilisé par les successeurs de F. Drugmant, qui n’ont manifestement jamais ressenti le besoin de mettre à jour ses travaux ou de publier leurs propres manuels.
On peut donc dire avec certitude que ce livre de référence qui rassemble des illustrations détaillées de mobilier liégeois était tout simplement une bible et un ouvrage important pour les étudiants en sculpture sur bois. Malheureusement, il n’était en vente qu’au sein de la section Sculpture sur bois et n’a jamais été disponible en librairie.

 
Un livre avec des images de mobilier liégeois

LIÈGE, Le Mobilier au XVIIIe Siécle


Je suis moi-même en possession de ce manuel depuis 1986, lorsque je suivais cette formation unique de sculpteur sur bois à l’Institut Don Bosco. Le recueil a été publié en 1984 et réédité en 1991, avec quelques pages supplémentaires. Les dimensions de cet ouvrage sont de 40 cm x 29 cm, ce qui signifie qu’il est particulièrement grand, et il contient 134 pages d’illustrations de bonne qualité, en noir et blanc, de toutes sortes de mobilier de Liège, y compris des gros plans.
Bien sûr, je n’ai pas mon recueil devant les yeux tous les jours, mais il me sert d’inspiration plusieurs fois par an. Parfois, juste pour observer scrupuleusement la construction d’une armoire et, plus régulièrement, pour rafraîchir mes connaissances de certaines périodes stylistiques de Liège. C’est aussi pourquoi je tiens à faire l’éloge de ce superbe guide de référence.

Si vous êtes intéressé par ce petit bout d’histoire belge, je dispose encore de quelques exemplaires pour les vrais passionnés.



 plus d'informations
http://www.patrickdamiaens.be


mercredi 20 novembre 2013

Armoiries de Gravestein | Reproduction en bois des armoiries | Miniature en bois des armoiries familiales



La famille Gravestein

Patrick Damiaens
Sculpteur Heraldique

Duplication d'une Armoiries
Les armoiries de la famille Gravestein
Pays-Bas






Les armoiries des familles sculptées dans le bois est une de mes spécialités. C’est continuellement, un défi personnel, que de realiser un blason dans du bois.  L'héraldique est un sujet très intéressant et je pietine d’impatience d’avoir la possibilite de commencer, une nouvelle commande  de sculpture sur bois, d’un blason de famille.
 
Vous rencontrez des gens tres intéressants qui vous apprennent tellement de details fascinants sur «leur» histoire de famille ou de l'Histoire. Et pour moi, personnellement, il est toujours tres agréable d'apprendre que mon savoir-faire et la qualité de mon travail sont apprécies a leur juste valeur.
 
Chaque blason est différent. Habituellement, il commence avec un exemple comme source d'inspiration sous la forme d'un dessin, de vieux croquis ou de photographies, fournis par le client.
Dans certains cas, il peut arriver que la seule description de l'emblème de la famille serve de modèle pour sculpter les armoiries dans le bois.





Certaines des plus anciennes familles ont la chance de posséder leurs propres armoiries et d’autres en détiennent même une représentation en bois. La famille Gravestein est l’une d’entre elles.
Je vais tout d’abord vous présenter quelques faits intéressants sur les armoiries et je vous parlerai ensuite de la famille.


La famille Gravestein est en possession d’une sculpture miniature de ses armoiries, probablement réalisée au 19e siècle. Cette œuvre, extrêmement bien taillée, a été réalisée par un sculpteur sur bois qui maîtrisait parfaitement son art.
La miniature a un diamètre de 13 cm.


Les représentations et créations d’armoiries familiales en bois, pierre ou fer étant toujours très particulières et populaires, ces objets palpables permettent de créer un lien affectif au sein de la famille, comme ce fut le cas ici. En effet, plusieurs membres de cette famille néerlandaise ont exprimé leur souhait de détenir ce petit bijou. Il a dès lors été décidé de réaliser une réplique de la miniature originale. J’ai donc été chargé de sculpter cette reproduction des armoiries en bois de noyer. 


La famille Gravestein
 
L’arbre généalogique de la famille Gravestein remonte à 1662 à Overschie (près de Rotterdam, Pays-Bas), avec le mariage de Ary Arientse Gravesteijn et de Maertie Claes Euvergaeuw le 7 décembre 1662.
Après des pérégrinations à Vlissingen, Middelburg et Zutphen, les grands-parents du client se sont retrouvés à La Haye.
La date à laquelle les armoiries héraldiques originales sont devenues la propriété de cette famille n’est pas très claire, mais nous savons avec certitude que la miniature des armoiries était déjà en sa possession en 1887.
Le père du client a fait mener des recherches par le Musée national des Antiquités de Leyde pour tenter de trouver l’origine de ces armoiries.
Le musée a découvert que celles-ci ont d’abord appartenu à un aristocrate français qui avait conçu un enfant illégitime avec une servante en Suisse.
Ceci expliquerait le bâton diagonal présent sur les armoiries puisque celui-ci représente la bâtardise.
Les couleurs héraldiques sont le rouge, comme les lignes verticales entre les deux bâtons, et le vert, comme les lignes obliques entre les bâtons. L’oiseau sur le bouclier et le casque pourrait représenter la reconnaissance d’un quatrième fils.
C’est ainsi que se termine cette brève présentation de la famille Gravestein.

 _________________________________________________________

Voici quelques images
 Armoiries de Gravestein sculptée en bois






Découper le bois

Modelage





Finition du casque

Blason familial en bois sculpté

Miniature en bois des armoiries familiales

Blason de Gravestein en bois sculpté

http://www.patrickdamiaens.be
 

mercredi 23 octobre 2013

Magazine spécialisé dans les techniques de restauration | Revue RESTAURO




En couverture du livret « Preisliste » de Restauro -
ou «liste de prix pour la publicité».

Un magazine spécialisé dans les techniques de restauration






Depuis plus de 115 ans, le magazine allemand Restauro aborde les thèmes de la restauration, de la préservation et de l’entretien du patrimoine national et international. Dans l’édition d’avril 2013, un article particulièrement détaillé consacré à la restauration d’un lustre en bois du Château de Lembeck (Westphalie, Allemagne) a été publié. C’est une mission que nous avons remplie avec grand plaisir.
Cet éditorial comprend de nombreuses photos montrant les diverses techniques utilisées et les difficultés rencontrées lors de la sculpture de ces ornements.



L’un de ces clichés a été choisi par le magazine allemand pour figurer en couverture du livret « Preisliste 2014 ».
Ce livret « Preisliste » de Restauro, ou liste de prix pour la publicité, est généralement publié en automne. Il s’agit d’un petit fascicule supplémentaire de 16 pages qui est envoyé aux abonnés et aux entreprises du secteur de la restauration. 
Je suis très heureux d’avoir été choisi pour l’édition de cette année.


http://www.patrickdamiaens.be

vendredi 13 septembre 2013

le Musée Historique de Bâle | Jean Démontreuil | Sculpteur français du XVIIIe siècle | Sculpteur sur bois




le Musée Historique de Bâle
(Historisches Museum Basel)

 Jean Démontreuil



Je souhaiterais vous faire découvrir le travail de Jean Démontreuil, un sculpteur sur bois français qui a exercé son métier au cours de la même période que son compatriote Aubert-Henri-Joseph Parent. Les deux sculpteurs avaient un point en commun : ils étaient spécialistes de la sculpture finement travaillée et partageaient la passion des oiseaux.


Nous avons déjà parlé d’Aubert Parent dans mon blog en néerlandais (Ornamentsnijder), et de ses 5 œuvres magnifiques exposées au « Historisches Museum » (Le Musée Historique de Bâle) de Bâle. Ce musée possède également deux créations de Jean Démontreuil, sculpteur malheureusement resté inconnu. 
C’est pourquoi je souhaiterais vous montrer son sublime travail. Les deux sculptures grandeur nature ont probablement été réalisées avec du tilleul et représentent chacune un oiseau mort, Le serin (canari européen) et L’hirondelle, toutes deux signées et datées de 1796. 
Les deux œuvres ont été intégrées dans la collection du musée Historique de Bâle grâce à deux donations de familles bâloises.
On sait seulement que Daniel Burckhardt-Wildt, un riche et célèbre collectionneur d’art de Bâle, avait acheté la création « Serin mort » le 20 avril 1796 à un certain M. Dienast, qui venait de rentrer de Paris. L’œuvre est donc arrivée à Bâle l’année de sa réalisation.



Jean Démontreuil

Jean Démontreuil, alias Montreuil, est né à Bordeaux en France. Il était professeur à l’Académie de Bordeaux. Il a exposé ses créations au Salon de Paris de 1791 à 1798 et devait certainement connaître les œuvres d’Aubert Parent, qui a également participé à de nombreuses expositions à cette époque. En outre, il est aussi possible d'admirer une réalisation de Démontreuil au Louvre. 


Le 27 juin 2008, une œuvre de Jean Démontreuil a été offerte à la maison de vente aux enchères Delvaux à Paris. L’objet a été décrit comme étant finement sculpté et était signé et daté de 1791.

 
Jean Démontreuil, L'Hirondelle

'Le Serin Mort'

Jean Démontreuil, Le Serin Mort (Detail)




le Musée Historique de Bâle





http://www.patrickdamiaens.be